Silver iridium Rag velvet Carton mousse Regle Maped Profils ICC personnalisés Papier photo silver iridium silky cotton Papiers Olmec Encres des grandes marques Papiers Innova Papiers Hahnemuhle Papiers Canson Infinity Papiers Photo numériques PERC Papier couché jimagin importateur Français de papiers fine art Correspondance ilford Expositions photo et salons Papiers baryta Hahnemuhle Papiers Innova Fibaprint Etude sur la digigraphie de Epson Papiers bureau d'études Encres HP Encres Canon Encres Oce Encres Epson Papiers et films pour laser et copieurs Supports pour laser et copieurs films polyester pour laser et copieurs transparents pour laser et jet d'encre Adhésifs pour laser et jet d'encre Papier Fine art Canvas pour impression numérique Produits recto verso pour impression numérique Papier photo glacé recto verso Encres compatibles pour imprimantes Canon Papier Photo numérique mat recto/verso Papier épreuve mat recto/verso ampoule Lumiere du jour Filtres gris neutre Filtre polarisant Filtres UV Papiers Canson Infinity baryta photo Papier Premium Etude sur les filtres polarisants Eclairage studio Etching musee Photo mat cotton 220g Filtres gris neutre variable Washi Protection anti UV Etude papier japonais Awagami Papiers Ilford Papiers Ilford, table de correspondance Albums photo à vis Albums photo à pince Argentique Bergger clearshield sélection des meilleurs fabricants de papier photo Digital Baryta Papier photo Encres Canon PRO1 Materiel Canon PRO1 Ecran BenQ 27" SW2700PT



Pour acheter ces produits ou voir les tarifs, cliquez  ICI
Qu'est-ce que le washi ?

La technique de fabrication du papier venue de la Chine autour du 7ème siècle, s'est rapidement répandue dans tout le japon. Cet art traditionnel du papier est connu sous le nom de washi. Celui-ci reflète les particuliarités du fabriquant, ceci intègre les spécificités locales (matériaux, climat et traditions). De nombreux washi portent le nom de leur localité, tels que Awa (tokoshima), Mino (Fukui) ou Sekishu (Shimane).

Suivant le Kogoshui (un ouvrage de l'an 807) Awa s'est développé grâce à la production de papier et de tissus au point que plus de 500 fabriques existaient sur la rivière Yoshino.

L'apparition des techniques occidentales (plus rapides, moins coûteuses ...) fut la cause du déclin des fabrications traditionnelles.

Les usines qui subsistent de nos jours ont maintenu l'état d'esprit d'origine et fabriquent des papiers de très haut de gamme à partir des mêmes fibres végétales et des mêmes méthodes que leurs ancêtres.

L'ouverture au jet d'encre, et l'application de couchages spécifiques sur ces produits d'exception nous ouvre un champ d'expérimentation exceptionnel.

  • Les composants de base
  • Les papiers traditionnels japonais sont fabriqués à partir de fibres végétales rigoureusement sélectionnées et choisies pour leur qualité naturelle :

    Le KOZO (feuilles de mûrier) possède des fibres très , longues et résistantes. Il est l'ingrédient principal.

    Le MITSUMATA (Edgeworthia chrysantha) possède des fibres d'une rare finesse. Les papiers issus de ce buisson contiennent également des poudres d'insectes.
    Leur surface  est d'un satiné très subtil.

    Le chanvre entre parfois dans la composition des papiers, il apporte sa résistance et sa rigidité.

    Enfin, les produits washi étant souvent constitués de deux feuilles contrecollées, le dos est parfois en cellulose, pour la solidité de l'ensemble. La feuille de dos peut être enlevée après impression.

     
  • La teinte
  • Le papier, qu'il soit à base de cellulose, de coton, ou de kozo est en principe d'un blanc cassé, que nous appellerons blanc naturel (noté NW).

    Les papiers japonais, (sauf le Inbe blanc ont tous un ton très chaud, presque écru, du aux produits naturels utilisés, et ne contiennent auncun agent de blanchiment.

    Le couchage, passé à la main, est le plus fin possible, afin de préserver l'ésthétique délicate des papiers d'origine.

     
  • La durée dans le temps de vos impressions
  • Les papiers washi ont été conçus pour préserver les écrits et oeuvres d'art durant des siècles (ce qu'ils ont d'ailleurs parfaitement réussi).
    Malgré leur finesse et leur délicatesse ils bénéficient de la résistance des matériaux utilisés.
    La fibre de kozo, telle qu'elle est traitée leur à permis de conserver les couleurs des fameuses estampes durant des siècles.


     
    votre copyright